Blog Archives

Les actions de votre chien vous en apprennent beaucoup sur son humeur. Même si vous ne parlez peut-être pas « chien » couramment (à part la raison de sa salivation), vous devez apprendre comment interpréter le comportement de votre compagnon. Avez-vous déjà vu votre chien lécher certaines textures ou tourner sur lui-même devant vous ? Les raisons pour lesquelles l’état d’esprit ou de santé spécifique du chien le pousse à agir de la sorte sont nombreuses. Dès que vous ferez attention à la façon dont il se comporte, vous pourrez l’aider.

1. Mauvaise haleine

Les chiens ne sont pas réputés pour leur haleine fraîche, mais si vous remarquez un net changement avec éventuellement une légère halitose, il peut être temps de rendre visite à votre vétérinaire. Votre chien peut souffrir d’un problème bucco-dentaire.

Une modification de l’odeur de l’haleine de votre chien peut également être le signe d’un souci au niveau du tube digestif, du foie ou des reins. Si l’haleine de votre animal sent l’urine par exemple, cela pourrait être le symptôme d’un problème rénal. Une haleine à l’odeur douceâtre est le signe que votre chien peut souffrir de diabète (particulièrement s’il boit davantage d’eau et urine plus souvent). Il peut sembler heureux en général, mais si son haleine a changé, faites attention, et prévenez votre vétérinaire.

2. Morsure

Les chiots peuvent pincer lorsqu’ils apprennent à communiquer avec leur maître. Cela se produit généralement lors du jeu, car les jeunes chiens communiquent souvent avec la bouche lorsqu’ils interagissent. Cela peut également arriver pendant l’entraînement, ou pour une raison que vous ne pouvez simplement pas identifier. Toutefois, si votre chiot pince souvent, il est important de mettre fin à cette habitude avant qu’elle ne devienne un comportement problématique à long terme.

Les chiens mordent par anxiété, par peur ou en réponse à une agression. Pouvez-vous déterminer pourquoi votre chien mord ? Son humeur influence-t-elle ses actes ? Si vous avez du mal à apprendre à votre chien à ne pas pincer, envisagez de travailler avec un éducateur professionnel, ou mieux encore, un comportementaliste animalier. Votre vétérinaire devrait pouvoir vous en recommander un.

3. Tourner en rond

Les chiens qui tournent sans arrêt en rond peuvent avoir un problème de santé. Même si c’est parfois amusant de courir après sa queue, il peut exister un problème sous-jacent si votre chiot ne peut s’empêcher de le faire. Des infections de l’oreille peuvent provoquer ce phénomène, mais essayer de s’attraper la queue peut être un comportement compulsif chez les bull terriers.

Votre compagnon peut évidemment tourner sur lui-même pour d’autres raisons. Les chiens plus âgés peuvent souffrir d’un syndrome vestibulaire idiopathique, sans oublier (sans vouloir vous alarmer) que tous les chiens sont exposés à un risque d’empoisonnement ou de tumeur cérébrale. Seul votre vétérinaire peut déterminer la cause du comportement de votre chien, alors emmenez-le chez lui pour un contrôle.

4. Creuser

Les chiens creusent pour de nombreuses raisons : pour s’enfuir, pister des animaux, se coucher au frais ou cacher un objet précieux à leurs yeux. Toutefois, certains chiens « creusent » aussi à l’intérieur. Avez-vous déjà vu votre chien gratter sa couverture ou le divan pour trouver l’endroit idéal où se coucher ? Ce comportement survient généralement le soir ou à l’heure de la sieste et est tout à fait normal.

Si ces grattement commencent à devenir ennuyeux ou à endommager vos meubles, envisagez de travailler avec un éducateur professionnel pour atténuer cette habitude.

5. Coprophagie

« Les chiens mangent leurs excréments pour de nombreuses raisons. Il peut s’agir d’un comportement canin normal (même s’il nous paraît dégoûtant). Les jeunes chiens regardent leur mère les nettoyer (et donc ingérer leurs excréments) et l’imitent. La peur peut pousser votre chien à manger ses excréments s’il craint des répercussions.

Encore une fois, il peut aussi tout simplement être curieux. Il peut sentir certaines odeurs dans les excréments et se demander quel goût ça a. »

Manger ses excréments peut également constituer une solution instinctive à une carence alimentaire. Veillez à nourrir votre chien avec une alimentation bien équilibrée telle que Hill’s™ Ideal Balance™, afin de pouvoir totalement exclure la carence alimentaire des causes de ce comportement. Contactez votre vétérinaire, particulièrement si votre chien perd également du poids.

6. Appuyer la tête

Si vous voyez votre chien appuyer la tête contre le mur ou tout autre objet dur, vous devez vous en inquiétez immédiatement. Ce comportement est un symptôme courant de nombreux problèmes graves, comme un empoisonnement ou une affection cérébrale. Prenez directement rendez-vous chez votre vétérinaire.

7. Halètement

Les chiens évacuent la majeure partie de leur chaleur corporelle par la bouche. Si votre chien halète, il a probablement trop chaud et régule sa température. Toutefois, il est important d’être attentif au halètement, car il peut également être le signe d’une souffrance. Aidez votre compagnon à réguler sa température et veillez à ce qu’il soit bien hydraté avant toute activité physique, en particulier quand le temps se réchauffe. Si votre chien a été blessé, emmenez-le immédiatement chez le vétérinaire. Certains problèmes de santé peuvent également se traduire par un halètement accru. N’hésitez donc pas à contacter votre vétérinaire en cas de doute.

8. S’asseoir sur vos pieds ou entre vos jambes

Ce comportement est souvent interprété à tort comme une marque de possessivité, mais il s’agit la plupart du temps d’un signe d’anxiété ou de nervosité. La « dominance » est rarement le problème, votre chien essaie probablement de se rassurer en se collant à vous.

L’anxiété dépasse généralement le cadre de l’aide qu’un éducateur canin peut vous apporter, alors discutez de ce comportement avec votre vétérinaire et voyez si un suivi par un comportementaliste animalier pourrait aider votre compagnon.

9. Le « traîneau »

« Avez-vous déjà vu votre chien se déplacer en traînant son arrière-train au sol ? Cela peut paraître amusant (ou un peu dégoûtant). Ce comportement s’appelle « faire le traîneau ». Il peut signifier que quelque chose irrite l’anus de votre compagnon. Il se peut que les sacs anaux de votre chien soient pleins et doivent être vidés.

Si ce n’est pas le cas, le problème pourrait venir d’une irritation due à une autre cause. Des allergies peuvent se manifester uniquement par des démangeaisons au niveau de l’arrière-train. Même s’il est courant d’accuser les vers, la raison de ce comportement peut ne pas être aussi évidente. Consultez votre vétérinaire pour vous assurer que le traitement antiparasite de votre compagnon est adapté.

Enfin, un chien qui mange de l’herbe ou aime lécher un peu partout dans la maison peut avoir des brins d’herbe ou des cheveux coincés dans l’anus et donc se frotter par terre pour essayer de s’en débarrasser. C’est la raison la moins grave du comportement dit « du traîneau » et la plus simple à traiter pour vous.

10. Uriner

Si votre chien est propre, vous pouvez être surpris de le voir uriner à l’intérieur. Le comportement d’un chien change rarement sans raison. Un chien initialement propre qui commence brusquement à uriner à l’intérieur requiert votre attention immédiate ! C’est un signe qui indique que quelque chose ne va pas du tout chez votre compagnon, et s’il se soulage souvent (même là où il faut), cela peut être le symptôme d’une infection des voies urinaires, de la vessie ou des reins. Chez un chien plus âgé, cela peut même s’avérer le signe d’une démence.

11. Bâillements

Même si vous pouvez croire que votre compagnon a sommeil, le bâillement chez le chien ne signifie généralement pas qu’il est fatigué. Il peut avoir envie de faire la sieste, mais il peut également exprimer de la peur ou du stress. Si votre chien semble bâiller plus souvent en présence d’une nouvelle personne, ne précipitez pas les présentations. Soit il ressent des « vibrations » qui le mettent mal à l’aise, soit il a peur pour une raison moins évidente. Dans tous les cas, des présentations forcées ne sont pas une bonne idée.

12. L’anxiété s’exprime de nombreuses façons

Selon PetMD, les signes de l’anxiété comprennent les tremblements, la queue entre les pattes, des comportements de fuite, la défécation à l’intérieur, se mordre ou se blesser, les aboiements, etc.

Étant par nature un animal de meute, votre chien peut avoir peur quand il se retrouve seul. Si le stress de séparation est un problème chronique chez votre chien, vous devrez tous deux apprendre à créer un environnement détendu quand vous quittez la maison. Pensez à emmener votre compagnon pour une longue promenade ou à jouer à un jeu énergique dans votre jardin pour le défouler avant de partir. Ne faites pas toute une histoire de votre départ. Si le stress de la séparation reste un problème, envisagez de consulter un professionnel qui pourra appliquer une approche comportementaliste.

Si votre chien affiche l’un de ces comportements, et que ce n’est pas normal pour lui, n’hésitez pas à prendre rendez-vous chez son vétérinaire pour exclure tout problème médical systémique. Un chien sociable et extrêmement énergique ne devient pas subitement léthargique et réservé. Si c’est le cas, il demande de l’aide.

 

 

5 conseils pour transporter son chat entoute SECURITE

chat cage de transport

Si les chats ne sont pas adeptes du changement d’environnement et des voyages, il est tout de même parfois nécessaire de les transporter, qu’il s’agisse de les emmener chez le vétérinaire ou en vacances.

Mais comment voyager avec son chat en toute sécurité et lui éviter un trop-plein de stress ? Quelques conseils pour que le transport se passe le plus paisiblement possible.

1. Bien choisir la cage de transport

Sacs, paniers, cages… Difficile de choisir parmi toutes les possibilités qui s’offrent à vous.

Le sac de transport

Certains sont pratiques car légers et peu encombrants. C’est le cas du sac de transport pour chat, idéal pour un voyage court mais peu recommandé pour de longs trajets. Il n’est en effet pas toujours très confortable, est en général assez étroit et manque de rigidité.

La caisse de transport

Basique, la caisse en plastique avec une porte grillagée est parfaite pour un voyage en voiture ou en train. Choisissez un modèle assez grand dans lequel votre chat pourra se retourner sans se cogner.

En avion

En revanche si vous prenez l’avion, sachez qu’il vous faudra une cage homologuée. Les chats de plus de 4 kilos doivent voyager en soute.

Voici les règles imposées par Air France :

– La coque de la caisse doit être constituée de fibre de verre ou de plastique rigide uniquement.
– Si la caisse comporte des roues, elles doivent être retirées. Si elles sont rétractables, elles doivent être bloquées avec du ruban adhésif.
– La porte doit comporter un système de fermeture centralisé qui verrouille simultanément les 2 points de fermeture situés en haut et en bas de la porte.
– Les charnières de la porte doivent dépasser d’au moins 1,6 cm le rebord horizontal situé au-dessus et en dessous de la porte.
– Les 2 parties de la coque doivent obligatoirement être maintenues par des boulons. Tout autre système de fermeture latérale est strictement interdit.
– L’animal doit pouvoir se tenir debout, la tête complètement dressée, sans toucher le haut de la caisse. Il doit également pouvoir se retourner et s’allonger confortablement.

2. Habituer son chat à la cage

Rares sont les animaux qui entrent avec plaisir dans une cage ! C’est pourquoi il est vivement recommandé d’y habituer son chat (ou son chien), avant de lui imposer un voyage enfermé dans ce petit espace.

Pour éviter que votre chat ne soit effrayé par sa caisse ou sa cage, laissez-la négligemment traîner dans une pièce où il passe beaucoup de temps, en prenant soin de laisser la porte ouverte et d’y mettre un jouet ou un coussin qu’il aime. Il pourra ainsi y entrer et en sortir à loisir, s’y reposer et qui sait, finir par ne plus vouloir la quitter !

> Savez-vous bien transporter votre chat ? Répondez à ce quiz pour vous en assurer !

S’il se daigne pas s’y intéresser, tentez de l’attirer avec une friandise et récompensez-le lorsqu’il est dans la caisse.

3. Avant le départ

Assurez-vous avant le départ que la porte ferme bien et que la poignée fonctionne.

Si vous prenez le train, l’avion ou le bateau, n’oubliez pas de lui apposer une étiquette avec vos coordonnées.

Pensez aussi à étendre une serviette éponge humide dans la cage au cas où il se laisserait aller durant le voyage. Si le soleil tape, protégez bien la caisse de ses rayons et sa chaleur en la couvrant avec une serviette. En cas de forte chaleur, n’hésitez pas à l’humidfier.

4. Pendant le voyage

Si un long trajet l’attend, n’oubliez pas non plus de lui laisser à manger, même s’il est fort possible que le voyage lui coupe l’appétit. Et pensez à lui proposer régulièrement de l’eau.

Contrairement à un chien, un chat n’a pas besoin de se dégourdir les pattes même en cas de long trajet. Le sortir risquerait au contraire de le perturber d’avantage.

Enfin, la laisse est à bannir ! Votre compagnon risquerait de s’étrangler avec.

5. Mon chat a le mal des transports, que faire ?

Comme chez les humains, il existe des chats souffrant du mal des transports. Si c’est le cas de votre animal, parlez-en à votre vétérinaire qui vous prescrira un traitement pour le soulager durant le voyage.

Les fleurs de bach peuvent aussi être efficaces. Toutefois, ne préparez pas n’importe quel mélange. Pour vous assurer qu’il soit adapté à votre compagnon à 4 pattes, demandez conseil à un spécialiste.

 

L’importance de la vaccination chez le chien

La vaccination n’est pas un acte anodin. Il s’agit d’un acte médical qui doit s’adresser à des sujets en bonne santé. Il y a donc lieu à cette occasion, de faire pratiquer un examen médical sur votre chien et de penser à signaler à votre vétérinaired’éventuels problèmes survenus au cours des derniers mois.

A la différence de l’Homme, quand un chien rencontre des problèmes de santé, il ne peut pas s’exprimer. La consultation vaccinale est donc un moment important au cours duquel le vétérinaire réalisera un bilan de santé. C’est au cours de cette consultation qu’il pourra détecter les faiblesses physiologiques inhérentes à chaque race canine ainsi que les pathologies naissantes qui, sans cet acte préventif, peuvent être fatales. Il ne faut pas oublier qu’une année, c’est beaucoup dans la vie d’un chien…

Ainsi, chaque chien étant unique, le vétérinaire doit étudier ses facteurs de risque propres : âge, race, activités, vie sociale et proposera un programme de vaccination adapté en tenant compte des dernières données scientifiques concernant les vaccins.

Enfin, il convient de signaler également que l’efficacité d’un vaccin peut être diminuée si votre chien est fortement parasité. Pensez donc à le vermifuger dans les jours qui précèdent la visite vaccinale.

En général, l’injection est parfaitement bien tolérée chez le chien. Toutefois, dans de rares cas, on peut observer une fatigue passagère ou l’apparition d’un petit œdèmeau point d’injection, qui disparaît en quelques jours. C’est pourquoi il est recommandé de laisser votre chien au repos pendant les 24 heures qui suivent une injection vaccinale.

 
A QUOI PRÊTER ATTENTION POUR CONTRÔLER LA SANTÉ DE MON LAPIN?
Les lapins font partie de la famille des proies. Leur instinct veut qu'ils ne montrent que très tardivement leur symptômes afin de ne pas paraître faible. C'est pourquoi, il est conseillé de consulter rapidement un vétérinaire lorsque des symptômes apparaissent. Souvent, les premiers symptômes d'un lapin malade sont: perte d'appétit, perte de poids, activitée diminuée, intérêt de son environnement diminué,etc. Vous pouvez donc peser régulièrement votre lapin afin d'évaluer son état.

 

BAAH TU MANGES TON CACA !

Tôt le matin, les crottes du lapin sont différentes. Elles sont plus petites et recouvertes d’un mucus. Il s’agit des caecotrophes. Ces dernières proviennent d’une digestion rapide de la nourriture ingéré à l’aube. Ces crottes particulières sont ingérés par le lapin de manière à digérer une seconde fois et ainsi d’en extraire le plus de vitamines et minéraux.

|