Hey! bonjour, moi, c’est Sam.
Agé de 10 ans, j’ai été accidenté et ai le bassin fracturé . Malgré tout mon courage et tout mon amour, j’ai été abandonné et suis un coeur à prendre…
J’ai tellement d’amour à vous donner, et à recevoir!
Je vous attends patiemment au cabinet vétérinaire de Soumage, merci!

IMG_1463

Euthanasie d’un Animal De Compagnie

 

euthanasie d'un animal de compagnie

Je vais aborder ce jour un sujet qui est difficile : l’euthanasie d’un animal de compagnie !

C’est une des situations que les vétérinaires et les proprietaires redoutent le plus !

Quels sont les motifs d’une euthanasie d’un animal de compagnie ?

1) bien sûr la première raison réside dans le fait d’abréger la souffrance ou l’agonie d’un animal malade sachant qu’il n’existe pas d’autres issues thérapeutiques .

C’est ,je l’espère , la cause la plus commune et qui est prise en concertation entre le vétérinaire et le(s) propriétaire(s) de l’animal.

C’est la situation la moins traumatisante pour les deux partis car la décision d’euthanasie est prise en plein accord et pour le bien de l’animal!

2) cela peut être aussi l‘importance du coût financier des soins d’une pathologie qui incite le(s) propriétaire(s) de l’animal à demander l’euthanasie de l’animal de compagnie au vétérinaire traitant .

Situation la plus délicate et culpabilisante pour les deux partis . C’est un moment qui peut être trés emotif voir même engendrer des réactions paradoxales.

Je me souviens d’une propriétaire qui m’a consulté pour sa chienne qui souffrait d’une infection de l’utérus ( pyomètre ) et dont l’intervention chirurgicale en urgence etait la seule issue pour tenter de la sauver .

A l’annonce du prix de la chirurgie et des soins post opératoire,cette propriétaire me rétorqua d’un ton sec:  » Non ,cela je ne peux pas , piquez la !! …..

Devant tant de  » brutalité verbale » , j’etais resté pantois et muet ! Malheur m’en a pris , car cela redoubla sa colère et j’ai eu droit à une critique de la profession vétérinaire cataloguant celle ci de cupide et insensible ! ..

Après avoir laissé passer l’orage ( si si ça m’arrive 🙂 ), je lui ai expliqué qu’il ya moyen de trouver un arrangement pour le paiement et pour finir ,je vous rassure , la chienne fût opérée et rendue à la propriétaire en meilleure condition .

Cette petite histoire pour vous illustrer le fait que sa culpabilisation de ne pas pouvoir honorer les frais d’honoraires de soins pour son compagnon a engendré une réaction contraire à ses intentions et qu’un dialogue constructif a su ,heureusement, donner une issue beaucoup plus favorable.

3) Une autre cause d’euthanasie sont les pathologies comportementales graves et irréversibles ( agressivité ) . les propriétaires confrontés à cette décision sont souvent aussi culpabilisés et ont un sentiment d’échec .

4) Enfin la pire cause : l’animal gênant , « l’animal de trop « ,….  Ce sont les propriétaires qui nous demandent d’euthanasier leur animal de compagnie sous de faux prétextes parce que leur compagnon se trouve là à un mauvais moment .Je l’évoque MAIS jamais je ne pratiquerai une euthanasie de « convenance » . Dont acte .

Une grande question pour les proprietaires est de savoir le bon moment d’envisager l’euthanasie de son compagnon

Alors ma réponse va être somme toute banale : cela dépend de la santé de votre animal .

ok, ok ..DOC mais ca j’aurai pu le dire aussi !

Bon et bien il faut examiner la qualité de vie de votre animal et se poser les questions suivantes : souffre t-il? a t-il encore de l’appétit ? se promène t-il encore avec facilité? contrôle t-il ses mictions et/ou défécations ? participe t-il encore à la vie active de la maison?…..

Consultez votre vétérinaire , lui seul sera capable de vous donner un bilan de son état .Si votre compagnon est malade , posez des questions à votre vétérinaire sur les options de traitements ,sur les résultats possibles et sur les chances de récupération.

Et si par malheur ce bilan est mauvais,vous n’êtes pas obligé de prendre une décision immédiatement .

Discutez-en avec l’ensemble des membres de la famille , même avec les enfants !

Vous devez vous poser la question de savoir ce qui est le meilleur pour votre compagnon .

Prendre une décision éclairée , en concertation ,vous permettra de mieux appréhender ce moment difficile qu’est l’euthanasie d’un animal de compagnie.

Considérer le coût financier d’un traitement est légitime. Ne culpabilisez pas si vous ne pouvez pas vous permettre un traitement coûteux!… Cela ne vous rend pas mauvais propriétaire ou qui n’aime pas son compagnon… Dialoguez avec votre vétérinaire et peut être que celui ci vous proposera une facilité de paiement .

Procédure d’une euthanasie d’un animal de compagnie

Voilà une question qui est souvent posée et qui mérite une réponse claire ,détaillée .

Avant tout , personellement,j’ai toujours considéré l’euthanasie comme si c’était une situation d’urgence » .

Mobilisation , à l’écoute , respect et efficacité sont les consignes pour une bonne réalisation d’une euthanasie.

Il faut qu’une euthanasie d’un animal de compagnie se passe dans le calme , sans douleurs et dans le respect du deuil des propriétaires et de l’animal .

Cela passe ,au préalable,par un petit entretien avec le(s) proprietaires pour expliquer la modalité de l’euthanasie . Voci comment je pratique une euthanasie :

1) sur un animal calme , je mets en place un catheter dans une veine d’une patte antérieure
sur un animal agressif ou « turbulent », j’injecte en Intra musculaire un anesthesique étant dans l’impossibilité de pouvoir mettre ce cathéter .

2) par le catheter j’injecte un anesthesique pour mettre l’animal en totale relaxation et ainsi pouvoir injecter le produit euthanasiant sans douleur .

3) une fois l’animal endormi , j’injecte le produit lethal qui est donc une molécule qui arrête le  coeur et la respiration .Généralement , cela se produit dans l’injection( quelques secondes) .

 

euthanasie d'un animal de compagniecertains vétérinaires emploient des molécules de type « pentobarbital » qui demande un délai un peu plus long pour constater l’arrêt cardio respiratoire.

Parfois vous pouvez constater des contractions musculaires involontaires post mortem , un relâchement au niveau de l’anus et des muscles de la vessie .( urine et/ou MF présents).

c’est pour cela qu’il faut en parler aux propriétaires dans l’entretien.

Dans presque tous les cas, les yeux de l’animal ne se fermeront pas  après la mort.

Une euthanasie réussie permettra aux propriétaires de faire plus vite leurs deuils !

En tant que propriétaire,l’euthanasie de son compagnon représente un moment émotif qui peut rendre ce moment difficile dans la pensée ,dans la communication et dans la prise de décision.

 

Mon conseil Surtout n’hésitez pas à avoir une discussion avec votre vétérinaire sur la modalité d’une euthanasie .

Posez lui les questions qui vous interloquent,du type : Est ce que les membres de la famille peuvent assister ? dans quel endroit elle aura lieu? comment se passe une euthanasie ? Où le corps de mon compagnon partira une fois l’euthanasie pratiquée? Pourrais je lui dire « aurevoir » ?……. voilà une petite réflexion sur l’euthanasie , n’hésitez pas à poser vos questions ou écrire vos impressions ,vos vécus ! 

Ce SAMEDI 14/10, vos vétérinaires sont en formation toute la journée 🤓 📚

Il n’y aura donc pas de consultation sans RDV le matin. Le comptoir sera toutefois ouvert aux heures habituelles (10h-12h) pour les ventes de nourriture ou de médicaments, les prises de RDV et les demandes de renseignements.

Merci pour votre compréhension, à bientôt!

Dr TSALOS et LEMAIRE

La gestation chez la chienne

Dès l’apparition des premières chaleurs, marquant la puberté et l’acquisition d’une croissance suffisante, la chienne peut entrer en gestation. Cependant, il est conseillé d’attendre la fin de la croissance de la chienne qui continue après la puberté avant de la faire porter.

Il est donc couramment conseillé d’attendre le troisième cycle pour commencer sa mise à la reproduction. La puberté n’arrive pas au même âge selon la taille et la race du chien : elle est plus précoce chez les petits chiens et plus tardive chez les chiens de grande taille. Ainsi, l’apparition des premières chaleurs peut se faire dès 5 mois chez les races de petite taille, 6 mois pour les races moyennes, 12 mois chez les grandes races et 18 mois chez les races géantes.

Mieux comprendre le cycle sexuel de la chienne : durée et phases

Son cycle sexuel  est particulier, il est centré autour des chaleurs pendant lesquelles la chienne ovule et peut être saillie par le mâle. Afin de mieux comprendre le cycle sexuel canin, on a coutume de le décomposer en 4 étapes :

–       le début des chaleurs, également appelé pro oestrus. Pendant cette phase durant de 3 à 17 jours, la vulve  est gonflée et laisse échapper des pertes contenant du sang. Ces pertes peuvent être plus ou moins abondantes selon les chiennes. Chez certaines, elles sont pratiquement inexistantes et peuvent passer inaperçues. Pendant cette phase, la chienne attire les mâles comme des mouches mais comme elle n’est encore pas en train d’ovuler, elle refusera tout accouplement avec ses prétendants.

–       L’ovulation ou l’oestrus. Il s’agit de la période pendant laquelle la chienne ovule et peut être fécondée par le mâle. Elle acceptera normalement la saillie…mais pas forcément avec le mâle que vous lui aurez choisi. Cette phase dure 2 à 3 jours et se manifeste par une vulve toujours gonflée mais qui commence à présenter un flétrissement et des pertes vulvaires moins sanguinolentes donc plus claires.

–       Le metoestrus ou diestrus. Si l’ovule a été fécondé, c’est la période de gestation qui commence pour une durée de 57 à 65 jours, autrement dit la période de développement de l’embryon puis du foetus. S’il n’y a pas eu de saillie, l’ovule non fécondé se transforme en corps jaune qui vit le temps d’une durée de gestation.

–       L’anoestrus ou phase de repos de l’appareil génital intervient après la mise bas de la chienne ou après la phase de vie des corps jaunes. Sa durée peut varier de 2 à 9 mois.

L’intervalle entre deux épisodes de chaleur comprenant donc ces deux dernières phases peut varier entre 4 et 13 mois, selon lesraces et les individus.

Attention, la biologie n’est pas une science exacte et certaines chiennes peuvent présenter des cycles différents de ce schéma en 4 étapes, notamment lors des premières chaleurs chez une jeune chienne.

Comment savoir si ma chienne attend des petits

Il n’est pas toujours évident de savoir si votre chienne est réellement gestante mais il existe tout de même un certain nombre de signes de grossesse:

– un écoulement vaginal se produit et les tétines se gonflent environ 1 mois après l’accouplement

– l’appétit de la future maman diminue à la moitié de la grossesse mais ce n’est pas systématique.

– le ventre s’arrondit et le poids de la chienne peut augmenter de 20 à 55%. Cependant, on peut très bien ne rien détecter avant 45 à 50 jours de gestation !

– son comportement peut également changer. Elle peut par exemple passer beaucoup de temps à dormir, notamment en fin de gestation.

Quels contrôles vétérinaires pour ma chienne gestante ?

 Si vous pensez qu’elle attend des bébés, emmenez votre animal en consultation chez le vétérinaire pour confirmer ou infirmer le diagnostic de gestation. Il pourra, si besoin, faire passer des examens de contrôle à votre chienne pour vérifier que le déroulement de la gestation est normal.

L’examen le plus courant est bien évidemment l’échographie, pouvant être utilisé à partir de 21 à 28 jours de gestation. L’échographie est une technique utilisant les ultrasons : elle est donc non invasive mais ne permet pas de déterminer exactement le nombre de chiots dont sera composée la portée.

Le vétérinaire pourra également procéder à une simple palpation de l’abdomen. Si elle est gestante, il sentira que l’utérus  est épaissi et des mouvements à l’intérieur dès le 21 ème jour de grossesse. Les battements de cœurs des chiots seront perceptibles à compter du 25ème jour de gestion à l’aide d’un simple stéthoscope. Mais là encore, cette technique ne permet pas de savoir précisément le nombre de naissances prévues.

Enfin, la radiographie peut permettre de visualiser les squelettes des chiots et de savoir combien de petits votre chienne attend…mais seulement au 45ème voire au 49ème jour de gestation. Cependant, cette technique employant les rayons X n’est pas sans risques pour les chiots à naître.

La gestation de la chienne, les réponses à vos questions :

Pages:  12345